C’est lundi, que lisez-vous ? #2

Bonjour tout le monde!

La semaine dernière, j’ai décidé de participer au rendez-vous « C’est lundi que lisez-vous ? ». Ce rendez-vous, proposé par Camille du blog I believe in Pixie Dust, consiste à répondre à trois questions chaque lundi :

  • Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je suis en train de lire ?
  • Que vais-je lire les semaines suivantes ?

Voici donc mes réponses pour ce deuxième lundi.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #2

#RDE : Roman des Etudiants 2019

fc_romanetudiants_1000x1000_1

Après avoir eu un réel plaisir à être jurée de ce prix l’année dernière, j’ai candidaté pour l’édition 2019 et j’ai été sélectionnée ! Je suis d’autant plus ravie d’y participer car de nombreux livres me faisaient de l’oeil… C’est donc une bonne occasion pour les lire. Aussi, je suis très fière car j’ai réussi à intégrer les 5 livres dans ma PAL du Pumpkin Autumun Challenge : une pierre, deux coups !

Petite présentation du prix littéraire :

Créé en 2006 par l’association de la station radiophonique France Culture et du magazine de presse Télémara avec le soutien du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le prix a pour but de récompenser un des livres parus pour la rentrée littéraire.

Les jurés sont des étudiants sélectionnés dans toute la France. Ils doivent lire cinq 5 romans écrits en langue française, issus de la rentrée de septembre et présélectionnés par les rédactions de France Culture et Télérama. Les étudiants ont aussi l’occasion de rencontrer les 5 auteurs lors événements organisés dans les bibliothèques universitaires participantes et les librairies partenaires. Enfin, ils sont conviés à élire et fêter leur lauréat(e) mi-janvier sur la Barge du CROUS de Paris.

L’année dernière, c’est Pauline Delabroy-Allard qui a gagné pour son roman Ça raconte Sarah que j’avais d’ailleurs beaucoup aimé.

Les livres sélectionnés :

  • La Maison d’Emma Becker
  • La Mer à l’envers de Marie Darrieussecq
  • Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois
  • Par les routes de Sylvain Prudhomme
  • Eden de Monica Sabolo

838_5_romans_selections_

Connaissez-vous ce prix ? Êtes-vous un membre du jury ? Souhaitez-vous y participer l’année prochaine ? Dites-moi tout en commentaire 😉

A très vite,

Léa

Autant en emporte le vent (tome 1)- Margaret Mitchell

67953919_388036108580208_1690120577878065152_n

Résumé :

En pleine guerre de Sécession, la ravissante et très déterminée Scarlett O’Hara voit le bel avenir qui lui était réservé à jamais ravagé. Douée d’une énergie peu commune, elle va se battre sur tous les fronts, dans la Géorgie en feu, pour sauver la terre et le domaine paternels : Tara.

Ses amours ? Le fragile et distingué Ashley Wilkes et Rhett Butler, forceur de blocus et séduisante canaille, attiré par Scarlett parce qu’elle n’a pas plus de scrupules que lui…

Amours romantiques, violentes, impossibles, rythment ce grand moment de l’histoire américaine, le drame du Sud.

Mon avis :

Un classique qui se trouvait dans ma bibliothèque depuis au moins 5 ans mais qui ne m’avais jamais spécialement attiré. Je crois, cependant, qu’il faut toujours lire un livre seulement quand celui-ci vient à nous, pas avant ! C’est donc, par hasard, que je l’ai récupéré dans mon appartement toulousain et ai commencé à le lire car il me donnait envie.

Je ne vais pas tourner autour du pot : j’ai adoré. J’ai lu beaucoup de bons livres ces derniers temps mais cela faisait quelques années que je n’avais pas ressenti un plaisir aussi immense que lors de cette lecture. Dès que je ne pouvais pas lire, je pensais à lire, dès que je lisais j’essayais de retarder au maximum la fin…. J’avais envie d’être avec ces personnages le plus longtemps possible.

D’abord, l’autrice a une magnifique plume qui permet d’entrer l’univers très rapidement. Elle nous dépeint la vie de Scarlett, une jeune fille très énergique, séduisante et qui, malgré son manque d’intérêt pour tout ce qui nous tourne pas autour d’elle, a une vision assez juste des gens qui l’entoure. Elle est très attachante, drôle (à plusieurs reprises je me suis retrouvée à rire de ce qu’elle pouvait penser) mais peut être fatiguante. L’essentiel est qu’elle est vraie et elle-même n’en déplaise certains…

Dès ce premier tome, elle fait la rencontre du fameux Butler… Même si rien ne se passe entre eux, la tension est palpable et face et nous souhaitons qu’ils se retrouvent le plus rapidement possible. Il est à la fois exécrable et séduisant, crapule et distingué et Scarlett ne le laisse pas tout à fait charmée mais nous savons qu’elle va forcément succomber…

Tout cette histoire se passe durant la guerre de Sécession. Même si j’avais quelques notions de cette guerre, je ne connaissais finalement pas grand chose. J’ai donc fait des recherches et il s’avère que l’autrice maîtrise totalement cette période et nous la fait ressentir parfaitement du point de vue sudiste. Je suis donc ressortie de cette lecture avec de nombreuses connaissances sur le sujet.

Il n’y aucun doute, il fait parti de mes livres favoris. Il me tarde donc de lire les tomes suivants……!

Note : ★★★★★★★★★★★★ !!!!

Avez-vous déjà lu ce classique ? L’avez-vous apprécié ? Dites-moi tout en commentaire 🙂

Léa

Une putain d’histoire – Bernard Minier

Une-putain-d-histoire

Résumé :

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une « putain d’histoire ».

Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.

Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

Mon avis :

Je souhaiterais vous parler d’un auteur qui me tient particulièrement à coeur : Bernard Minier, l’auteur de polar toulousain de renommée internationale et, plus encore, le parrain de la première édition du Prix Capitoul. Bernard Minier a eu confiance en notre projet, a été très encourageant et nous a soutenu dès les début. Si vous avez l’occasion de le rencontrer, vous verrez que c’est une personne extraordinaire et très abordable. 

J’ai lu ses trois premiers livres (Glacé, Le Cercle et N’éteins pas la lumière) qui m’ont totalement appris à aimer le genre thriller/polar. Je souhaitais donc lire son quatrième roman qui se passe sans son personnage emblématique : Servaz. 

Ayant eu l’occasion de parler avec l’auteur, il m’a dit, avant cette lecture, que Une putain d’histoire était généralement le roman que « préféraient le moins » ses lecteurs car justement il n’y avait pas Servaz et qu’on se retrouvait hors de France (aux Etats-Unis). Même si je suis très attachée à ce capitaine aussi et à ma région, je ne suis pas du même avis que la plupart des autres lecteurs : j’ai adoré ! En effet, il faut dire qu’on retrouve de nombreux thèmes chers à notre auteur : une amitié qui dépasse l’entendement, l’adolescence difficile et parfois meurtrière (qu’on avait déjà vu dans Le Cercle) ou encore la complexité de chacun de ses personnages. 

Le roman est saisissant et il est impossible de ne pas vouloir lire jusqu’au bout de la nuit pour connaître la suite. D’autant plus que, comme le fait si bien Bernard Minier, nous n’avons aucune idée de qui peut être le meurtrier jusqu’au dernier cinquième du livre.

Cependant, ayant désormais un peu l’habitude de son écriture, j’ai essayé de réfléchir à comment lui aurait pu réfléchir. En effet, j’ai essayé de voir les traits communs de tous les meurtriers dans chacun de ses romans et je ne suis pas peu fière de moi car j’ai eu une petite théorie concernant le dénouement et elle s’avérait être juste, plus simple et moins complexe que celle choisie par l’auteur, mais juste ! Malgré ma réflexion et mon pressentiment qui auraient pu me décevoir de la fin, j’ai été, encore une fois surprise et étonnée de l’imagination sans limite de cet auteur. Je ne peux pas vous raconter la fin mais vraiment on se rend compte qu’il ne laisse rien au hasard et qu’il mène à la perfection son récit. 

Bernard Minier m’a convaincue encore et toujours ! Je ne peux que vous le conseiller si vous n’avez jamais lu du Minier car, comme je vous l’ai dit plus haut, il n’y a pas ses personnages récurrents. Mais pour être sincère, je commencerais par Glacé (surtout en cette période de canicule) pour lire ses romans au fur et à mesure et voir à quel point c’est un génie du polar ! 

Note : ★★★★★

Vous l’avez déjà lu ? Ou lu d’autres Minier ? Qu’en avez-vous pensé ? Laissez un petit commentaire ?

Léa

Les Sisters, tome 9. Toujours dans les pattes – William Cazenove

http---www.babelio.com-couv-CVT_Les-Sisters-Tome-9--Toujours-dans-les-pattes_212

Résumé :

Les Sisters font tout valser pour notre plus grand bonheur !

Wendy vit un rêve ! Son école organise un bal de fin d’année, avec les belles robes, la sono à fond, les garçons en jean cravate… comme aux Etats-Unis, quoi ! Plus qu’une chose à faire : trouver LA tenue idéale pour cette soirée, et se marrer en regardant sa petite sister Marine qui veut faire comme les grandes !

Pour Wendy, ce bal de fin d’année, c’est une occasion de plus d’envoyer valser sa sister !

Mon avis :

J’ai trouvé ce livre à Emmaüs.  Je l’ai aimé parce que ça me fait penser à ma sister et moi!  On a d’ailleurs lu une partie ensemble où je faisais la voix de la petite sister et ma grande soeur, Lilou, faisait Wendy, la grande sister.

Cette BD met une histoire par page donc ça ce lit très vite. L’histoire est rigolote et j’ai envie d’en lire d’autres! Une des histoires qui m’a faite mourir de rire est celle de la page 6 où la petite soeur fait un tour de magie à sa grande soeur… Je vous laisse aller lire !

Marine, la petite sister, est mon personnage préféré car elle très rusée et que quand elle fait des blagues à sa soeur, elle arrive toujours à l’avoir !

J’ai conseillé à mes copines de le lire et je l’ai même déjà prêtée à l’une d’entre elles qui a aussi adoré !

Note : ★★★★☆

Capture d_écran 2018-09-23 à 19.38.00

#RDE : Le Roman des Etudiants

sampeacutelection-prix-roman-eacutetudiants-f-L-jG4P_f

Je suis ravie de vous annoncer ma sélection au prix du roman des étudiants ! Je vais faire partie du jury et désigner l’ouvrage gagnant, je suis plus qu’heureuse !

C’est dans le cadre de l’organisation du Prix Capitoul (projet dont je vous parlerais plus tard) que j’ai appris l’existence du prix littéraire organisé par France Culture et Télérama. En effet, c’est une des libraires d’Ombres blanches qui m’a dit que ça pouvait m’intéresser et que je devrais m’y inscrire.

J’ai alors rempli le formulaire en indiquant l’adresse de mon blog mais n’ayant pas compris les instructions, j’ai pensé que je n’avais aucune chance…  Alors, lorsque j’ai reçu le mail de confirmation, j’ai sauté de joie !!!!!

Mais, qu’est-ce que ce prix ?

Nous sommes à la 6ème édition du Roman des Etudiants qui récompense un roman écrit en langue française et paru l’année en cours. Des étudiants, de toute la France, doivent lire une sélection de 5 ouvrages choisis par les rédactions de France Culture et Télérama. Après, cette lecture, ils choisissent le lauréat.

Quels sont les livres sélectionnés ?

prix roman etudiants france culture telerama

En lisant les résumés, j’avoue qu’un des livres m’intrigue énormément : Leurs enfants après eux. Je pense qu’il peut être un vrai coup de coeur. C’est pourquoi je le lirai en dernier afin de garder celui qui me dit le plus pour la fin.

Le + du prix ?

L’idée est de rassembler les étudiants entre eux. En effet, nous sommes tous affiliés à une librairie où un nombre de livres a été déposé. Nous devons donc nous les échanger au fur et à mesure pour faire en sorte que tout le monde puisse les lire. Pour ce faire, on a créé des groupes Facebook. On a aussi mis en place des discussions pour donner nos impressions de nos lectures. C’est vraiment agréable de rencontrer des gens aussi passionnés que nous le sommes.

De plus, des rencontres avec les écrivains sont organisées. J’ai déjà eu l’occasion d’assister à une lecture de Pauline Delabroy-Allard pour Ça raconte Sarah à la superbe librairie parisienne Les Cahiers de Colette. J’ai tellement aimé que je me suis achetée le roman et j’ai demandé, évidemment, une dédicace…!

Enfin, c’est l’occasion de découvrir de nombreuses petites librairies dans des quartiers où on ne vas pas forcément. Ça change nos habitudes et c’est dans ce cadre-là que j’ai découvert ma librairie attitrée : Les Traversées. Je vous la conseille fortement : le lieu est magique, les libraires sont très engagés et passionnés, le quartier est juste sublime !

Si l’un de vous fait partie du prix ou a lu un de ces livres, n’hésitez pas à laisser un commentaire ! Dans tous les cas, je vous ferai part des mes lectures sur le blog.

A bientôt,

PS : vous pouvez suivre mes rencontres, lectures, découvertes sur mon Instagram 🙂

Léa

Qui suis-je ?

Me voici, Léa, étudiante en droit de 25 ans, qui partage ma passion de la littérature à travers ce blog. Si vous voulez en savoir davantage, descendez plus bas pour me découvrir à travers mes livres favoris…

Cet amour des livres est partagé par ma petite soeur pour laquelle j’ai laissé un espace dédié à ses chroniques : La bibliothèque d’Alice.

Vous nous retrouverez donc régulièrement…. En espérant que cela vous plaira !

IMG_5987

Elmer l’éléphant

http---www.andersenpress.co.uk-elmer-images-Elmer-Cover.jpg
Voici le premier livre que je me souviens avoir lu toute seule. C’est un petit éléphant de toutes les couleurs qu’on suit dans ses aventures. Mes parents me l’avaient offert car j’ai toujours aimé avoir des livres même quand je ne savais pas encore les déchiffrer ! J’adorais regarder les images et j’ai finalement appris à les lire. Vous l’aurez compris, j’ai toujours eu une passion pour le milieu littéraire. Je pouvais passer des heures à la librairie et je réclamais un voire plusieurs livres. Ma famille ne refusaient jamais car étant tous des artistes et passionnés d’art et de culture (artiste plasticien, styliste, médiatrice culturelle, antiquaires, journalistes), il était normal pour eux que je m’intéresse à l’Art mais, moi, j’ai choisi la branche « littérature » qui est un peu différente de la leur.

Harry Potter à l’école des sorciers

http---www.vampires-sorcieres.fr-images-upload-livres-zoom-HP-01-a-ecole-des-sorciers
Harry Potter, Harry Potter, alala, comment dire ? Une passion ? Une obsession ? Un style de vie ? Mon enfance ? C’est un peu tout ça mais c’est surtout le premier « gros » (il me semblait gros) livre sans image que j’ai lu seule. J’étais tellement fière de moi d’autant plus que je ne m’étais pas ennuyée une seule fois. Cette passion est restée et je peux dire que je suis officiellement une Potterhead, que je suis devenue une big fan de l’Angleterre et que je suis ravie car j’ai réussi à embarquer deux de mes sœurs dans mon délire pottermania et qu’elles sont toutes les deux devenues de grandes fans (2 de mes sœurs sur 6 autres frères/sœurs) mais je vais continuer à endoctriner les autres ! Ils vont finir par être de vraies tarés d’HP ! Je suis actuellement en train de (re)(re)(re)lire le tome 6. Je me fais la saga films et livres très régulièrement. Mais, ça vous le saviez déjà avec mon Harry Potter Spells Book Tag !

Les dix petits nègres

2215005-gf
Ma première frayeur livresque ! J’ai du le lire d’un trait pour connaître la fin et ne pas être trop terrorisée. A partir de là, j’ai compris que je n’aimais pas beaucoup les livres/films qui font peur même si le suspens nous tient aux tripes. J’ai arrêté longtemps de lire des thrillers ou romans policiers mais aujourd’hui Elsa m’a réconciliée avec ce genre en me faisant découvrir Bernard Minier que j’ai adoré (j’ai toute la collection) et je me suis rachetée des Agatha Christie notamment le Crime d’Halloween et le Crime de l’Orient Express.

Roméo et Juliette, Orgueil et préjugé, Les hauts de Hurle-Vent

Les 3 livres que j’ai lu et relu pendant mes années collège et lycée qui racontent toute une histoire d’amour passionnelle et difficile mais qui font incontestablement ressortir le côté romantique et passionné de chacun ! Ces livres disent de moi que je peux être une très grande passionnée quand il s’agit de faire quelque chose que j’aime et c’est le cas pour le Prix Capitoul dans lequel je mets véritablement tout mon cœur. C’est le prix littéraire que j’organise dans la région toulousaine. Vous trouverez toutes les informations et le reste de l’équipe ici !

Marie-Antoinette

CVT_Marie-Antoinette_3506.jpeg
Incontestablement un de mes livres préférés et un de mes auteurs favoris. Cette lecture m’a rendue passionnée de Marie-Antoinette et de la littérature historique. J’aimais déjà beaucoup la période de la fin de l’Ancien Régime car lorsque j’étais en hypokhâgne et khâgne nous l’avions étudiée et c’était d’autant plus intéressant car cette partie de l’Histoire et à la fois connue de tous dans ses grandes lignes et finalement très peu comprise dans ses détails. C’est à partir de la prépa que j’ai compris que j’avais une soif d’apprendre seule l’histoire, d’approfondir les connaissances que je croyais avoir et de me faire mon propre avis. J’ai parlé de ce bouquin plus en détails dans une chronique :).

Quartier lointain

https---ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com-attachments-large-7-1-9-004658719.jpg
J’ai beaucoup de manga mais il fait parti de mon top 3 de ceux que je préfère. Il nous fait découvrir le Japon et sa culture et pose beaucoup de questions notamment sur le regard d’un enfant qu’a sur le monde. J’ai pas mal de mangas, j’en lisais beaucoup quand j’étais au collège (c’était Nana ma saga favorite). Mais c’est surtout grâce à mon copain qui fait des études de japonais et me fait aimer ce pays et sa littérature. Notre rêve c’est de partir là-bas en voyage ! Voici plus de détails sur mon avis ici !

Code civil, Mémento Propriété littéraire et artistique

 

 

Enfin,  je suis étudiante en Master 2 de Droit de la propriété intellectuelle, c’est du droit qui correspond à une matière qui me passionne : la création et notamment la littérature. En effet, je me suis spécialisée en droit d’auteur et j’adore !!!!!!
J’espère que cette petite visite littéraire vous aura plu.
A très bientôt,
Léa

La première fois que j’ai été deux – Bertrand Jullien-Nogarède

https---bookscritics.files.wordpress.com-2018-05-lapremierefoisque-jaic3a9tc3a9-deux.jpg?w=663

Fiche PAC :

Livre : 1/6

Menu : Automne Douceur de Vivre

Catégorie : La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant.

Résumé  :

Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissais ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffit qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J’étais vraiment folle amoureuse…

Avis :

Je ne connaissais pas ce livre et n’avais jamais entendu parler avant un concours lancé par @lectures_du_chatpitre sur Instagram. Sans trop réfléchir, j’ai tenté ma chance mais, je n’ai pas gagné… Cependant, j’ai quand même eu envie de me l’acheter et de lire. En plus, ça tombait bien car la couverture est jaune et correspond donc à une sous-catégorie de lecture du Pumpkin Autumn Challenge auquel je participe.

En lisant la quatrième de couverture, j’ai de suite cru qu’il s’agissait simplement d’une romance adolescente comme j’avais pu lire plus jeune. Je me suis dit que ça me ferait du bien cet été de me plonger dans une histoire d’amour. Or, je m’étais trompée, le livre est bien plus qu’une simple amourette de deux jeunes tourtereaux.

Le roman est au point de vue interne, celui de Karen. Lycéenne en banlieue parisienne, douée à l’école, lectrice, écrivaine, timide et réservée, elle est accompagnée par ses deux acolytes : Jonathan, passionné de rock et Mélanie, passionnée par les garçons. Pas vraiment intéressée par l’amour, Karen préfère les livres et l’écriture. Chez elle, le prébystère, c’est une véritable maison-livre.

Un jour, elle se retrouve face à un nouvel arrivant dans la classe : le beau britannique Tom. Tom est décalé, stylé et se trouve être un incollable du rock anglais des années 70-80. Ils vont se chercher et rapidement avoir des sentiments l’un pour l’autre. Ce que Karen essaye de se refuser car elle a peur de l’amour, peur des couples dont elle ne connaît que des échecs. En effet, sa mère a été abandonnée par son père et Karen ne l’a jamais connu. Mais elle ne peut contrôler ses sentiments et on peut le ressentir dans la manière de penser de Karen. Avant de rencontrer Tom, elle est très détachée dans sa manière de voir le monde, son entourage et peut être même très crue ! Pourtant, dès qu’elle rencontre ce fameux Anglais, elle devient très douce dans ses paroles même si elle reste toujours aussi sceptique par rapport aux couples.

Malgré sa réticence à l’amour, les deux amoureux se comprennent, se font découvrir mutuellement leurs cultures et notamment Tom qui transmet à Karen sa passion pour le rock et l’Angleterre. Il lui fera visiter des lieux incontournables de Londres qui donnent envie d’y retourner et lui fera écouter des musiques et dont les couplets sont souvent cités. C’est une véritable balade musicale, touristique et littéraire pour lecteur qui est dans un état de découverte lui aussi. C’est d’autant plus agréable que Bertrand Jullien-Nogarède liste à la fin de l’ouvrage la playlist de Tom et la PAL de Karen. Je pense qu’il faudrait même le relire avec les chansons en fond pour encore plus apprécié l’ouvrage (et être à Londres aussi quitte à y être !).

Enfin, ce qui m’a plu c’est que l’histoire ne se dénoue pas comme on pourrait le penser et imaginer. L’auteur nous surprend et rend finalement le roman plus réaliste et donc peut toucher davantage de personnes. Il ne veut pas nous vendre « l’histoire parfaite du premier amour ». Il nous le décrit avec les complexités, les doutes et les forts sentiments d’une première relation amoureuse même si j’ai eu envie de rassurer Karen et lui dire de ne plus réfléchir!

En conclusion, je vous recommande de le lire si vous avez envie de replonger dans les fortes émotions ressenties lors d’un premier amour et si vous êtes comme moi un fan de l’Angleterre ou du rock anglais, vous serez comblé !!

Note : ★★★★☆

Vous l’avez lu ? Vous êtes tenté ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire 😉

Léa