La monde de Narnia Tome 1 – C.S Lewis

69779081_467331927443246_8558841043116621824_n

Résumé :

Polly trouve parfois que la vie à Londres n’est guère passionnante… jusqu’au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Il vit avec sa mère, gravement malade, et un vieil oncle au comportement étrange. Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu. Commence alors la plus extraordinaire des aventures…

Mon avis :

Avec la période d’examens et le Pumpkin Autumn Challenge, j’avais envie de commencer ce challenge par un roman court, le tome 1 de Narnia fut parfait.

A part Harry Potter, j’ai rarement lu de fantasy dans ma vie, je ne pensais donc pas que Narnia me plairait beaucoup. J’ai été étonnée car j’ai adoré !

On suit les aventures des jeunes Polly et Digory qui vont être transportés dans d’autres mondes inconnus à cause (ou grâce) de l’oncle magicien de Digory. Le narrateur est omniscient et possède un regard comme l’aurait un caméraman sur chacun, j’ai presque eu parfois la sensation de voir un film durant ma lecture. D’autant plus que le livre était illustré, cela devait contribué à cette sensation. C’était nouveau mais très agréable. Cela m’a rappelé des souvenirs car quand j’étais petite, j’attendais avec impatience les pages « où il y avait des dessins ».

Le côté fantastique est très bien mené, les animaux qui parlent, les mondes qu’on découvre, la magie qui règne tout au long du livre sont présentés avec parcimonie et douceur donc, pour quelqu’un comme moi qui n’est pas adepte du genre, c’est très facile d’accès et cela donne envie de continuer à découvrir la fantasy. Si vous avez des livres à me conseiller, je suis preneuse.

J’aurais aimé découvrir ce livre un peu plus jeune pour le relire aujourd’hui, je conseille donc de l’offrir à de jeunes lecteurs ou de se l’offrir aussi si on ne le connaît pas encore.

Note : ★★★★☆

Avez-vous lu ce tome ? Ou vu le(s) film(s) ? 🙂

Léa

La morte amoureuse – Théophile Gautier

p4lsfeyv_qwHs0RfKu-ZCYDnuXE

Résumé :

Le vieux Romuald raconte à son public les faits étranges qui ont suivi son ordination. Alors jeune prêtre d’une cure de campagne, il vit une expérience troublante : le jour il est homme d’église, la nuit il est un riche seigneur de Venise. Cette existence bicéphale prend sa source avec la rencontre de Clarimonde, une courtisane sur laquelle courrent les plus sordides rumeurs.

Mon avis :

J’ai lu cette nouvelle totalement par hasard car un ami m’a envoyé un fichier PDF anonyme en me disant de lire. J’ai tout d’abord cru que c’était lui qui avait écrit un texte et voulait que je lise. Il m’a répondu qu’il fallait simplement que je continue à lire sans me poser de questions :).

J’ai commencé à lire et je n’ai pas pu m’arrêter. L’écriture m’a littéralement emportée. C’était très poétique et cela me rappelait les nouvelles fantastiques je lisais au collège comme La Vénus d’Ille de Prosper Mérimée qui m’a profondément marquée. L’auteur sait très bien mêlé fiction et réalité et nous plonge dans le désespoir de Romuald qui ne sait pas si ce qu’il vit est réel ou si c’est simplement une hallucination. Il est totalement tiraillé dans cette vie bicéphale et, même en très peu de pages, l’auteur arrive à nous faire  ressentir cette dualité en lui.

Je lis très rarement de nouvelles mais ce genre m’a toujours plu et là, je suis convaincue que je dois continuer à en lire !

A la fin de la lecture, je me suis allée rechercher l’auteur sur Internet et je me suis aperçue qu’il s’agissait de Théophile Gautier et que je n’avais jamais lu un seul des ses ouvrages…. Mais, je ne suis pas prête d’arrêter ! J’ai enchaîné sur Le pied de la momie trouvée en PDF sur Google. Même si je ne suis pas adepte de la lecture sur écran, ici ce n’était pas dérangeant car l’oeuvre est tellement prenante et courte qu’on ne se pose plus la question. Vous l’aurez compris, c’est un coup de coeur.

Note : ★★★★★

Vous l’avez lu ? Vous aimez les nouvelles fantastiques ? Dites-moi tout en commentaire 🙂

Léa

Aspirine – Joann Sfar

648x360_1er-tome-aspirine-auteur-joann-sfar

Fiche PAC :

Livre : 6/6

Menu : Automne Douceur de Vivre

Catégorie : Trick or Treat

Résumé  :

Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d’adolescente de 17 ans. Elle partage un appartement avec sa soeur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d’adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa soeur et tous les hommes «relous » qui croisent sa route. Assoiffée de sang, elle n’hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C’est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande soeur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d’Ydgor ado attardé, un étudiant de type « no-life » : vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d’un destin exceptionnel et a compris qu’Aspirine est une vampire. Pour acquérir le privilège de pouvoir l’accompagner, il s’engage à garder le secret et à devenir son serviteur… son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?

Avis :

Comme pour Zombillénium, ce livre n’était pas dans ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge mais, voyant le dernier jour du challenge que je ne terminerais jamais Le Crime d’Halloween, je me suis lancée dans la lecture de cette bande dessinée que j’avais offerte à ma belle-mère, Julie, qui adore Joann Sfar (notamment Le Chat du rabbin) et à ma soeur, Bianca, à qui je voulais lui faire découvrir cet auteur.

J’ai entendu parler de Joann Star par ma petite soeur, Alice, qui est une fan absolue du dessinateur. La preuve en est que son premier article sur le blog était sur une de ses bandes dessinées. J’adorais  son humour et sa façon de dessiner dans Petit Vampire ou encore dans Sardine de l’espace. D’autant plus que je passais de bons moments à lire avec Alice ses histoires.

Lorsqu’Aspirine est sortie, je savais que c’était une bande dessinée adulte contrairement à celles que j’avais lues jusqu’alors. Cependant, je ne m’attendais pas à des dialogues si crus. Aspirine est totalement déconcertée de vivre dans ce monde et souhaite une seule chose : se suicider. Elle le fait bien comprendre dans sa manière de parler et d’agir. Elle n’hésite pas à parler de façon bien plus que familière. Elle est aussi très déconcertante : elle agit avec son entourage de manière très agressive et négative. J’avoue donc qu’au début j’avais du mal à me laisser plonger dans l’histoire…

Un personnage me plaisait beaucoup : le geek Ydgor, d’une infinie gentillesse… C’est lui qui m’a donné envie de continuer la lecture. Même s’il semble en arrière-plan, il est celui qui fait basculer l’histoire et apporte de la joie dans la vie dépressive d’Aspirine.

Finalement, en finissant la BD, j’étais contente car l’histoire prend une tournure plus gaie et encore plus fantastique. Même si Joann Sfar évoque, en parallèle, des sujets complexes auxquels nous sommes confrontés notamment les agressions dans la rue ou encore la difficulté d’être une jeune fille aujourd’hui, les problèmes qu’on a à s’accepter physiquement, etc.

Enfin, j’ai adoré voir Paris sous cet angle. Notamment quand Aspirine survole la ville, les dessins sont réellement magnifiques… Puis, c’était rigolo de voir ce vampire à La Sorbonne et entendre les professeurs parler de philosophes qu’elle a, elle, rencontré dans son passé.

Pour conclure, j’ai fini par me laisser prendre par l’histoire mais j’ai dû me forcer au début. Si vous aimez Joann Sfar et que vous connaissez, vous allez sûrement adorer ! Mais si, comme moi, vous connaissiez seulement ses BD jeunesse vous risquez d’être surpris ! Cependant, les dessins restent géniaux et le personnage de Ydgor est vraiment super.

Note : ★★★☆☆

Vous avez lu la BD ? Pour le Pumpkin Autumn Challenge ?  Laissez-moi votre réponse en commentaire 🙂

Léa