Autant en emporte le vent II – Margaret Mitchell

95730667_1074031512979246_4889958714766786560_n

Titre VO : Gone with the wind
Titre VF : Autant en emporte le vent
Autrice : Margaret Mitchell
Editeur : Folio
Date de publication : 1936
Genre : Roman historique
Lu en : VF
Format : Papier
Nombre de pages : 479 pages

Résumé

1866. De retour à Tara, ravagée par la guerre, Scarlett O’Hara n’a que peu de moyens pour subvenir aux besoins de ses proches, y compris Ashley dont elle reste secrètement amoureuse. Acculée, elle retourne à Atlanta où elle recroise Rhett Butler, toujours persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre. La laissera-t-il lui échapper cette fois ? Comment regarder de l’avant quand la vie n’est que décombres ? Et que peut la morale d’autrefois face à l’argent d’aujourd’hui ? Scarlett devra faire des choix, et chacun de ses pas, aussi risqué soit-il, la mènera vers l’indépendance.

Mon avis

Si vous n’avez jamais lu Autant en emporte le vent ou pas encore lu le tome 2, je vous conseille de lire ma chronique sur le premier ouvrage et ne pas lire cet article pour ne rien vous gâcher de cette magnifique histoire !

Continuer la lecture de Autant en emporte le vent II – Margaret Mitchell

La première fois que j’ai été deux – Bertrand Jullien-Nogarède

https---bookscritics.files.wordpress.com-2018-05-lapremierefoisque-jaic3a9tc3a9-deux.jpg?w=663

Fiche PAC :

Livre : 1/6

Menu : Automne Douceur de Vivre

Catégorie : La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant.

Résumé  :

Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissais ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffit qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J’étais vraiment folle amoureuse…

Avis :

Je ne connaissais pas ce livre et n’avais jamais entendu parler avant un concours lancé par @lectures_du_chatpitre sur Instagram. Sans trop réfléchir, j’ai tenté ma chance mais, je n’ai pas gagné… Cependant, j’ai quand même eu envie de me l’acheter et de lire. En plus, ça tombait bien car la couverture est jaune et correspond donc à une sous-catégorie de lecture du Pumpkin Autumn Challenge auquel je participe.

En lisant la quatrième de couverture, j’ai de suite cru qu’il s’agissait simplement d’une romance adolescente comme j’avais pu lire plus jeune. Je me suis dit que ça me ferait du bien cet été de me plonger dans une histoire d’amour. Or, je m’étais trompée, le livre est bien plus qu’une simple amourette de deux jeunes tourtereaux.

Le roman est au point de vue interne, celui de Karen. Lycéenne en banlieue parisienne, douée à l’école, lectrice, écrivaine, timide et réservée, elle est accompagnée par ses deux acolytes : Jonathan, passionné de rock et Mélanie, passionnée par les garçons. Pas vraiment intéressée par l’amour, Karen préfère les livres et l’écriture. Chez elle, le prébystère, c’est une véritable maison-livre.

Un jour, elle se retrouve face à un nouvel arrivant dans la classe : le beau britannique Tom. Tom est décalé, stylé et se trouve être un incollable du rock anglais des années 70-80. Ils vont se chercher et rapidement avoir des sentiments l’un pour l’autre. Ce que Karen essaye de se refuser car elle a peur de l’amour, peur des couples dont elle ne connaît que des échecs. En effet, sa mère a été abandonnée par son père et Karen ne l’a jamais connu. Mais elle ne peut contrôler ses sentiments et on peut le ressentir dans la manière de penser de Karen. Avant de rencontrer Tom, elle est très détachée dans sa manière de voir le monde, son entourage et peut être même très crue ! Pourtant, dès qu’elle rencontre ce fameux Anglais, elle devient très douce dans ses paroles même si elle reste toujours aussi sceptique par rapport aux couples.

Malgré sa réticence à l’amour, les deux amoureux se comprennent, se font découvrir mutuellement leurs cultures et notamment Tom qui transmet à Karen sa passion pour le rock et l’Angleterre. Il lui fera visiter des lieux incontournables de Londres qui donnent envie d’y retourner et lui fera écouter des musiques et dont les couplets sont souvent cités. C’est une véritable balade musicale, touristique et littéraire pour lecteur qui est dans un état de découverte lui aussi. C’est d’autant plus agréable que Bertrand Jullien-Nogarède liste à la fin de l’ouvrage la playlist de Tom et la PAL de Karen. Je pense qu’il faudrait même le relire avec les chansons en fond pour encore plus apprécié l’ouvrage (et être à Londres aussi quitte à y être !).

Enfin, ce qui m’a plu c’est que l’histoire ne se dénoue pas comme on pourrait le penser et imaginer. L’auteur nous surprend et rend finalement le roman plus réaliste et donc peut toucher davantage de personnes. Il ne veut pas nous vendre « l’histoire parfaite du premier amour ». Il nous le décrit avec les complexités, les doutes et les forts sentiments d’une première relation amoureuse même si j’ai eu envie de rassurer Karen et lui dire de ne plus réfléchir!

En conclusion, je vous recommande de le lire si vous avez envie de replonger dans les fortes émotions ressenties lors d’un premier amour et si vous êtes comme moi un fan de l’Angleterre ou du rock anglais, vous serez comblé !!

Note : ★★★★☆

Vous l’avez lu ? Vous êtes tenté ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire 😉

Léa