Mon voisin Totoro – Hayao Miyazaki

Capture d_écran 2018-10-10 à 18.24.53

Résumé :

Contraintes de déménager à la campagne pour se rapprocher de l’hôpital où leur mère se rétablit, Moi et Satsuki se sentent seules et doivent s’adapter à leur nouvel environnement. Déracinées mais curieuses d’explorer les alentours, les deux soeurs font alors une rencontre inattendue : au détour de la forêt se tient Totoro, une mystérieuse créature bienveillante qui va prendre soin des petites filles et changer leur vie…

Mon avis :

Ce livre a été très court, mais très bien. Je l’ai acheté après avoir vu le film parce que je l’ai bien aimé. J’ai regardé tous les films de Miyazaki et j’adore ses dessins. Mon préféré est justement Totoro à tel point que je me suis achetée plein d’accessoires ! J’ai eu la peluche, le mini porte monnaie, la trousse, un jeu de cartes et un porte clef.

Si vous êtes aussi fan que moi de Totoro ou des dessins de Miyazaki, je vous conseille ce joli livre où on peut regarder chaque scène et les dessiner ensuite.

Note : ★★★★★

Capture d_écran 2018-09-23 à 19.38.00

Qui suis-je ?

Me voici, Léa, étudiante en droit de 25 ans, qui partage ma passion de la littérature à travers ce blog. Si vous voulez en savoir davantage, descendez plus bas pour me découvrir à travers mes livres favoris…

Cet amour des livres est partagé par ma petite soeur pour laquelle j’ai laissé un espace dédié à ses chroniques : La bibliothèque d’Alice.

Vous nous retrouverez donc régulièrement…. En espérant que cela vous plaira !

IMG_5987

Elmer l’éléphant

http---www.andersenpress.co.uk-elmer-images-Elmer-Cover.jpg
Voici le premier livre que je me souviens avoir lu toute seule. C’est un petit éléphant de toutes les couleurs qu’on suit dans ses aventures. Mes parents me l’avaient offert car j’ai toujours aimé avoir des livres même quand je ne savais pas encore les déchiffrer ! J’adorais regarder les images et j’ai finalement appris à les lire. Vous l’aurez compris, j’ai toujours eu une passion pour le milieu littéraire. Je pouvais passer des heures à la librairie et je réclamais un voire plusieurs livres. Ma famille ne refusaient jamais car étant tous des artistes et passionnés d’art et de culture (artiste plasticien, styliste, médiatrice culturelle, antiquaires, journalistes), il était normal pour eux que je m’intéresse à l’Art mais, moi, j’ai choisi la branche « littérature » qui est un peu différente de la leur.

Harry Potter à l’école des sorciers

http---www.vampires-sorcieres.fr-images-upload-livres-zoom-HP-01-a-ecole-des-sorciers
Harry Potter, Harry Potter, alala, comment dire ? Une passion ? Une obsession ? Un style de vie ? Mon enfance ? C’est un peu tout ça mais c’est surtout le premier « gros » (il me semblait gros) livre sans image que j’ai lu seule. J’étais tellement fière de moi d’autant plus que je ne m’étais pas ennuyée une seule fois. Cette passion est restée et je peux dire que je suis officiellement une Potterhead, que je suis devenue une big fan de l’Angleterre et que je suis ravie car j’ai réussi à embarquer deux de mes sœurs dans mon délire pottermania et qu’elles sont toutes les deux devenues de grandes fans (2 de mes sœurs sur 6 autres frères/sœurs) mais je vais continuer à endoctriner les autres ! Ils vont finir par être de vraies tarés d’HP ! Je suis actuellement en train de (re)(re)(re)lire le tome 6. Je me fais la saga films et livres très régulièrement. Mais, ça vous le saviez déjà avec mon Harry Potter Spells Book Tag !

Les dix petits nègres

2215005-gf
Ma première frayeur livresque ! J’ai du le lire d’un trait pour connaître la fin et ne pas être trop terrorisée. A partir de là, j’ai compris que je n’aimais pas beaucoup les livres/films qui font peur même si le suspens nous tient aux tripes. J’ai arrêté longtemps de lire des thrillers ou romans policiers mais aujourd’hui Elsa m’a réconciliée avec ce genre en me faisant découvrir Bernard Minier que j’ai adoré (j’ai toute la collection) et je me suis rachetée des Agatha Christie notamment le Crime d’Halloween et le Crime de l’Orient Express.

Roméo et Juliette, Orgueil et préjugé, Les hauts de Hurle-Vent

Les 3 livres que j’ai lu et relu pendant mes années collège et lycée qui racontent toute une histoire d’amour passionnelle et difficile mais qui font incontestablement ressortir le côté romantique et passionné de chacun ! Ces livres disent de moi que je peux être une très grande passionnée quand il s’agit de faire quelque chose que j’aime et c’est le cas pour le Prix Capitoul dans lequel je mets véritablement tout mon cœur. C’est le prix littéraire que j’organise dans la région toulousaine. Vous trouverez toutes les informations et le reste de l’équipe ici !

Marie-Antoinette

CVT_Marie-Antoinette_3506.jpeg
Incontestablement un de mes livres préférés et un de mes auteurs favoris. Cette lecture m’a rendue passionnée de Marie-Antoinette et de la littérature historique. J’aimais déjà beaucoup la période de la fin de l’Ancien Régime car lorsque j’étais en hypokhâgne et khâgne nous l’avions étudiée et c’était d’autant plus intéressant car cette partie de l’Histoire et à la fois connue de tous dans ses grandes lignes et finalement très peu comprise dans ses détails. C’est à partir de la prépa que j’ai compris que j’avais une soif d’apprendre seule l’histoire, d’approfondir les connaissances que je croyais avoir et de me faire mon propre avis. J’ai parlé de ce bouquin plus en détails dans une chronique :).

Quartier lointain

https---ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com-attachments-large-7-1-9-004658719.jpg
J’ai beaucoup de manga mais il fait parti de mon top 3 de ceux que je préfère. Il nous fait découvrir le Japon et sa culture et pose beaucoup de questions notamment sur le regard d’un enfant qu’a sur le monde. J’ai pas mal de mangas, j’en lisais beaucoup quand j’étais au collège (c’était Nana ma saga favorite). Mais c’est surtout grâce à mon copain qui fait des études de japonais et me fait aimer ce pays et sa littérature. Notre rêve c’est de partir là-bas en voyage ! Voici plus de détails sur mon avis ici !

Code civil, Mémento Propriété littéraire et artistique

 

 

Enfin,  je suis étudiante en Master 2 de Droit de la propriété intellectuelle, c’est du droit qui correspond à une matière qui me passionne : la création et notamment la littérature. En effet, je me suis spécialisée en droit d’auteur et j’adore !!!!!!
J’espère que cette petite visite littéraire vous aura plu.
A très bientôt,
Léa

La vraie vie – Adeline Dieudonné

la-vraie-vie-2-5b8e2318d2ba9

Résumé :

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent. Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

Mon avis :

Vous avez sûrement entendu parlé de ce nouveau roman ! Mais oui ! Il y a beaucoup d’affiches publicitaires dans les métros et il est mis en avant dans les librairies. Si vous le cherchez, vous le retrouverez au coin « nouveautés ».

Pour ma part, je l’ai découvert dans l’émission la Grande librairie où l’auteure était invitée. Son roman était décrit comme la véritable pépite de la rentrée par François Brusnel. Que ce soit Amélie Nothomb, Joann Sfar ou Jérôme Ferrari, tous les invités étaient unanimes : c’était un roman coup de poing. Deux jours après, je me suis donc précipitée à la Fnac pour l’acheter et, surtout, parce que je voulais leur demander quand est-ce qu’on aurait la réponse du gagnant du Prix Roman Fnac 2018 pour lequel j’avais participé (le hasard fait bien les choses !). Mais personne n’était capable de me répondre… Bref, j’avais mon livre entre les mains et c’est ce qui comptait le plus.

Le lendemain matin, comme à mon habitude, je me suis levée vers 6 heures et j’en ai profité pour me plonger dans cette nouvelle histoire. Je ne l’ai pas lâché jusqu’à 9h, je l’ai lu d’une traite. Il est littéralement impossible de s’arrêter de le lire d’autant plus qu’il se lit très facilement et n’est pas très long (265 pages).

On se place dans la tête de d’une jeune fille sacrément brillante et courageuse (elle n’a pas de nom, ce qui permet de pouvoir s’identifier encore plus). Ca faisait d’ailleurs très longtemps que je n’avais pas lu un livre où le narrateur était un enfant. Le dernier en date était Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee. C’est en lisant les paroles de  cette enfant qu’on se replace nous-mêmes à son âge et la vision qu’on pouvait avoir du monde. Ca faisait du bien de retrouver cet œil d’enfant plein d’espoir qu’on perd et oublie en grandissant. C’est là qu’on retrouve le génie de l’auteure qui arrive à entrer dans la peau d’une adolescente avec toutes les complexités qu’elle peut avoir, tous les espoirs et peurs qu’elle peut ressentir. L’exemple le plus frappant est celui de la hyène. Pour un adulte, cette peur pourrait paraître bégnine et infondée. En effet, ce sont des peurs d’enfant qu’on a parfois oubliées, qu’on ne comprendrait plus vraiment et pourtant Adeline Dieudonné arrive à décrire parfaitement une angoisse d’enfant et nous rappeler ces terreurs qui nous prennent aux tripes sans qu’on puisse les expliquer, elle se trouve être très fine dans ses descriptions (j’ai lu qu’Adeline Dieudonné avait déjà gagné un concours pour des nouvelles, je vais vite m’y plonger car j’ai adoré sa façon d’écrire).

En tout cas, on suit cette héroïne de ses 12-13 ans à 15-16 ans qui vit dans un milieu décrit comme violent et bestial.

A la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents et celle de cadavres.

Des daguets, des sangliers, des cerfs. Et puis des têtes d’antilopes, de toutes les sortes et de toutes les tailles, springboks, impalas, gnous, oryx, kobus… Quelques zèbres amputés du corps. Sur un estrade, un lion entier, les crocs serrés autour du cou d’une petite gazelle.

Malgré cet environnement peu propice au bonheur, à une enfance heureuse et épanouie, elle trouve un refuge dans les jeux avec son frère. Mais, un événement va faire basculer tout son petit équilibre. Dès lors, l’histoire commence vraiment car la quête de l’héroïne est de remonter le temps. C’est ce but qui va la faire grandir et qu’elle gardera en tête jusqu’à la fin du roman. Son regard sur le monde est transformé. Dorénavant, elle se sent différente des autres élèves, ne comprend pas leurs activités futiles. Elle se retrouve très isolée autant chez elle que dans son école.

A côté, elle reste tout de même une jeune fille qui connaît ses premiers désirs, ses premières déceptions et nous fait ressentir très justement tous ces sentiments parfois difficiles à définir qu’elle regarde d’un air parfois déconcerté.

Cette lecture est donc très enrichissante sur le plan personnel et émotionnel car en fermant le roman, on a ressenti beaucoup d’émotions : la peur, le rire, la tristesse, l’amour, le courage, etc.  Tout était bien mené, il ne manquait rien. Vous l’aurez compris, c’était un véritable coup de cœur pour moi.

Note : ★★★★★

Pour la petite histoire, on ne m’avait pas répondu pour la Fnac mais quelques jours après j’ai vu sur Twitter que la gagnante avait été Adeline Dieudonné pour ce roman !!! Je ne savais même pas qu’il avait été sélectionné pour le Prix Roman Fnac ! Je l’avais lu sans le savoir ! S’il m’avait été envoyé, je suis sure que je l’aurais choisi aussi comme gagnant. En tout cas, j’étais ravie qu’il ait remporté le prix, c’est amplement mérité.

Vous l’avez lu ? Vous en avez entendu parler ? Dites-moi tout en commentaire 🙂

Léa

Petit Vampire – Joann Sfar

 

42328998_474917523005671_73870963590037504_n

Aujourd’hui, c’est un peu spécial. Ma petite soeur de neuf ans, Alice, est tout aussi passionnée de littérature que moi. Quand je lui ai parlé de mon aventure dans la blogosphère, elle a tout de suite voulu en faire partie. Je vais donc lui consacrer une partie où elle pourra parler de ses livres préférés : la bibliothèque d’Alice. Je vous laisse découvrir sa première chronique… 🙂

Résumé :

Avoir dix ans éternellement, c’est vraiment dément!!! Sauf qu’en vivant enfermé dans une grande villa, même entouré d’une joyeuse bande de monstres, de pirates et de morts-vivants, au bout de trois cents ans, on commence à s’ennuyer ! Petit Vampire rêve de découvrir le monde. Mais quand il décide de partir explorer la ville, d’obscures forces se réveillent…

Mon avis :

J’ai toujours aimé les dessins de Joann SFAR. Alors, quand je suis tombée sur ce livre par hasard en me promenant dans une librairie toulousaine, la librairie Milan, j’ai tout de suite voulu l’acheter. Je l’ai beaucoup aimé parce que ça racontait l’histoire de Petit Vampire et que quand je regardais les dessins animés de Petit Vampire avant, je ne connaissais pas réellement son histoire. En lisant la bande dessinée, j’ai pu enfin comprendre comment il est devenu un vampire car avant il était un humain.

En plus, c’était très bien dessiné et j’ai voulu les dessiner moi aussi dans mon petit carnet.

Je conseille ce livre à tout le monde car il est vraiment chouette et rigolo.

Note : ★★★★★

Capture d_écran 2018-09-23 à 19.38.00

La première fois que j’ai été deux – Bertrand Jullien-Nogarède

https---bookscritics.files.wordpress.com-2018-05-lapremierefoisque-jaic3a9tc3a9-deux.jpg?w=663

Fiche PAC :

Livre : 1/6

Menu : Automne Douceur de Vivre

Catégorie : La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant.

Résumé  :

Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissais ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffit qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J’étais vraiment folle amoureuse…

Avis :

Je ne connaissais pas ce livre et n’avais jamais entendu parler avant un concours lancé par @lectures_du_chatpitre sur Instagram. Sans trop réfléchir, j’ai tenté ma chance mais, je n’ai pas gagné… Cependant, j’ai quand même eu envie de me l’acheter et de lire. En plus, ça tombait bien car la couverture est jaune et correspond donc à une sous-catégorie de lecture du Pumpkin Autumn Challenge auquel je participe.

En lisant la quatrième de couverture, j’ai de suite cru qu’il s’agissait simplement d’une romance adolescente comme j’avais pu lire plus jeune. Je me suis dit que ça me ferait du bien cet été de me plonger dans une histoire d’amour. Or, je m’étais trompée, le livre est bien plus qu’une simple amourette de deux jeunes tourtereaux.

Le roman est au point de vue interne, celui de Karen. Lycéenne en banlieue parisienne, douée à l’école, lectrice, écrivaine, timide et réservée, elle est accompagnée par ses deux acolytes : Jonathan, passionné de rock et Mélanie, passionnée par les garçons. Pas vraiment intéressée par l’amour, Karen préfère les livres et l’écriture. Chez elle, le prébystère, c’est une véritable maison-livre.

Un jour, elle se retrouve face à un nouvel arrivant dans la classe : le beau britannique Tom. Tom est décalé, stylé et se trouve être un incollable du rock anglais des années 70-80. Ils vont se chercher et rapidement avoir des sentiments l’un pour l’autre. Ce que Karen essaye de se refuser car elle a peur de l’amour, peur des couples dont elle ne connaît que des échecs. En effet, sa mère a été abandonnée par son père et Karen ne l’a jamais connu. Mais elle ne peut contrôler ses sentiments et on peut le ressentir dans la manière de penser de Karen. Avant de rencontrer Tom, elle est très détachée dans sa manière de voir le monde, son entourage et peut être même très crue ! Pourtant, dès qu’elle rencontre ce fameux Anglais, elle devient très douce dans ses paroles même si elle reste toujours aussi sceptique par rapport aux couples.

Malgré sa réticence à l’amour, les deux amoureux se comprennent, se font découvrir mutuellement leurs cultures et notamment Tom qui transmet à Karen sa passion pour le rock et l’Angleterre. Il lui fera visiter des lieux incontournables de Londres qui donnent envie d’y retourner et lui fera écouter des musiques et dont les couplets sont souvent cités. C’est une véritable balade musicale, touristique et littéraire pour lecteur qui est dans un état de découverte lui aussi. C’est d’autant plus agréable que Bertrand Jullien-Nogarède liste à la fin de l’ouvrage la playlist de Tom et la PAL de Karen. Je pense qu’il faudrait même le relire avec les chansons en fond pour encore plus apprécié l’ouvrage (et être à Londres aussi quitte à y être !).

Enfin, ce qui m’a plu c’est que l’histoire ne se dénoue pas comme on pourrait le penser et imaginer. L’auteur nous surprend et rend finalement le roman plus réaliste et donc peut toucher davantage de personnes. Il ne veut pas nous vendre « l’histoire parfaite du premier amour ». Il nous le décrit avec les complexités, les doutes et les forts sentiments d’une première relation amoureuse même si j’ai eu envie de rassurer Karen et lui dire de ne plus réfléchir!

En conclusion, je vous recommande de le lire si vous avez envie de replonger dans les fortes émotions ressenties lors d’un premier amour et si vous êtes comme moi un fan de l’Angleterre ou du rock anglais, vous serez comblé !!

Note : ★★★★☆

Vous l’avez lu ? Vous êtes tenté ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire 😉

Léa

My Pumpkin Autumn Challenge 2018 !

40353160_523817834728340_7911601549057458176_n

Hier, le 1er septembre 2018, a débuté la deuxième édition du Pumpkin Autumn Challenge et j’ai décidé d’y participer !!! Surtout que cette année le thème est très évocateur et ensorcelant : « Magies et Sorcières« .

40371011_523817788061678_404716250065797120_n

D’où ça vient ?

Créé par la super blogueuse Le Terrier de Guimause, ce challenge met à l’honneur la lecture et l’autonome. Elle explique les modalités en détail sur sa chaîne YouTube et dans son article dédié.

Comment ça marche ?

Il débute le 1er septembre et se termine le 30 novembre. Le but est de lire tous les livres qu’on a choisi et valider une des deux options.

En effet, il y a deux options pour valider le challenge :

  • choisir un menu et lire 2 livres par sous-catégories soit lire 6 livres en tout
  • débloquer un titre de mordu de lecture

Pour que ce soit plus clair, je vous met le visuel créé par Le Terrier de Guimause 😉

40051742_522347904875333_7205351527928561664_n

Voici les différents menus :

40248487_522501418193315_5946177802343546880_n.jpg

Conditions ?

Le challenge est très agréable car les Pumpkiners sont très libres : Le format ou le genre n’est pas imposé, on peut lire des livres illustrés, des manga, BD, comics ou beaux-livres.

De plus, il n’y a pas d’ordre de lecture. Le but est qu’en fin de challenge on ait lu tous les livres que nous avions choisi et qu’ils correspondent aux menus choisis.

Si vous voulez y participer, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook qui regroupe toutes les règles et conditions. De plus, ce groupe permet de rencontrer les autres challengers, de découvrir de nouveaux blogs, de nouvelles chaînes YouTube et surtout de partager nos lectures, nos avancées dans le challenge. L’ambiance y est géniale et très encourageante. Voici le lien : Groupe Pumpkin Autunm Challenge.

Pourquoi y participer ?

En naviguant sur les blogs, Bookstagram et Facebook, je suis tombée sur le Pumpkin Autumn Challenge deux jours avant son commencement, je pensais donc qu’il était trop tard pour me préparer et terminer mes lectures….

Cependant, je trouvais le concept vraiment sympa et étant toute nouvelle sur la blogosphère, je me suis dit que c’était quand même l’occasion de participer à un super challenge. D’autant plus que je suis en train de relire (pour la millième fois) la saga Harry Potter, il me manque les tomes 6 et 7 ce qui tombe vraiment bien pour cette session « Magies et sorcières ». Enfin, j’avais prévu de lire deux autres livres dont les couvertures sont jaunes et oranges c’est donc avec évidence que j’ai opté pour le menu « Automne douceur de vivre« … Et en choisissant seulement un menu, je peux valider le challenge!!

Ma PAL ?

Capture d’écran 2018-09-02 à 11.15.28.png

Vous l’aurez compris, j’ai déjà 4 livres sur 6 car les deux dernières sous-catégories peuvent être des livres qui sont dans ma PAL. Mais je n’avais aucun livre pour la sous-catégorie « Trick or Treat » car je suis une très grande peureuse et je ne lis/regarde jamais de livres/films d’horreur. C’est grâce au groupe Facebook que j’ai pu me décider en prenant des livres sur Halloween qui me semblait ne pas faire trop trop peur.

Voici donc ma PAL :

Trick or treat :

  • Le crime d’halloween d’Agatha Christie Zombillénium – Arthur de Pins
  • L’Arbre d’Halloween de Ray Bradbury Aspirine – Joann Sfar

Pomme au four, tasse de thé et bougie :

La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillounnant :

Vous y participez déjà ? Vous souhaitez y participer ? Si oui, je serais ravie de savoir quelle option/menu vous avez choisi ! Dites-moi tout en commentaire ❤

Léa

 

#Tag2 : Liebster Award

Merci Romanesquement Vôtre de m’avoir taguée ! Je deviens une véritable adepte des tags hihi.

Voici donc le Liebster Award où je vais devoir répondre à onze questions afin de me dévoiler un petit peu… C’est parti !

liebster-award.png

1. Quels sont les 3 pays que tu aimerais le plus visiter ?

Le premier pays que je voudrais visiter est le Japon. Mon copain étudie le japonais et absolument fan de leur culture. Son rêve est d’y aller avec moi et je serais tellement heureuse qu’on puisse le faire ensemble un jour!

Il y a ensuite le Mexique car je n’ai jamais visité un pays d’Amérique du Sud et je n’entends que du bien de ce pays. Puis, la nourriture mexicaine quoi !

Enfin, mon pays favori est l’Angleterre. Je connais une bonne partie du sud et de Londres mais j’aimerais découvrir le nord est surtout l’Ouest. Ce pays me correspond totalement et je rêve d’y vivre….

2. Quel est le meilleur moment de ta journée ?

Le matin, très tôt. Il faut savoir qu’à 6 heures du matin maximum je suis debout. Je profite d’avoir une heure rien que pour moi pour lire ou faire du sport.

3. Quel est ton film, ta série ou ton émission chouchou, qui te remonte le moral quand ça ne va pas très bien ?

Harry Potter, évidemment ! Et sous toutes ses formes : films ou livres.

4. Si tu pouvais dîner avec une personne célèbre (morte ou vivante), qui choisirais-tu ?

Victoire me connaît et savait sûrement qui j’allais répondre ahah ! Marie-Antoinette. Je suis fascinée par ses goûts, sa personnalité et si ça vous intéresse, un article sur sa biographie faite par Stefan Zweig est à lire ici 😉

5. Te souviens-tu du premier livre que tu aies lu toute seule, enfant ?

Sincèrement non, je me souviens seulement des premières phrases que j’arrivais à lire seule et c’était celles d’Elmer l’Eléphant.

6. Quel a été ton coup de coeur livresque de 2018 ?

Khalil de Yasmina Khadra pour lequel je vous prépare bientôt un chronique 😉 Encore merci la Fnac de me l’avoir envoyé !

7. Ton premier geste le matin quand tu te lèves ?

Un câlin et un bisou à mon copain puis je pars discrètement (en tout cas j’essaye) pour continuer mes lectures ou faire du sport.

8. Crêpe ou gaufre ?

Crêpe ! Sans hésiter : nature, au beurre, au nutella, au miel, au beurre de cacahuètes, miam !!!

9. Quel est le lieu préféré de ta ville ?

Le Jardin des plantes dans lequel j’y ai plein de souvenirs heureux depuis toute petite.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3a74

10. Qu’est-ce qui t’a poussée à bloguer ?

J’ai été choisie pour devenir juré du Prix Roman Fnac 2018 et ça m’a donné envie de partager mes lectures.

11. Quelle chanson te met une patate d’enfer ?

Stayin’ Live de The Bee Gees qui, à n’importe quelle heure de la journée, peut me faire danser et me redonner le sourire.

Je vais demander à Charlotte de Nomdunbestseller de répondre à ces questions ! D’ailleurs, jetez un coup d’oeil à son super blog!

Léa

TAG #1: Harry Potter spells book tag

HP-Spells-Book-Tag1

En me baladant sur les blogs, j’ai trouvé une pépite : Wanderdreamstheblog. Quand j’ai vu « Harry Potter » dans le titre, j’ai foncé lire son article. Elle a fait le tag créé par kimberlyfayereads. Etant une Potterhead, je n’ai pas pu résister pour mon premier tag…

1-accio

1. Un livre qui va bientôt paraître et que tu veux posséder tout de suite

La Disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker. Oui, il est sorti mais pas en poche… J’attends impatiemment qu’il le soit car j’avais adoré La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert.

2-alohomora

2. Le premier tome d’une série que tu préfères

Au risque de paraître clichée… Harry Potter à l’école des sorciers de J.K Rowling. Je me souviens encore être dans mon jardin à dévorer le bouquin et demander à mes parents d’acheter le tome 2 le plus vite possible. J’avais tellement été hypnotisée dans l’histoire rapidement.

3-cheering-charm

3. Un livre qui te rend tout(e) douillet(te)

Orgueil et préjugés de Jane Austen. Mon côté romantique ressort à chaque nouvelle lecture de ce roman. Alors, j’ai juste envie de rester à la maison sous une couette, de boire du thé et de parler avec un accent anglais.

4-aguamenti

4. Un livre qui t’a fait pleurer toutes les larmes de ton corps

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut. J’ai pleuré comme une madeleine quand j’ai refermé le livre…

5-expecto-patronum

5. Un(e) héro(ïne) de livre que tu voudrais pour te protéger dans la vraie vie

Gatsby dans The Great Gatsby de Francis Scott Fitzgerald. Je crois que c’est pas vraiment me protéger mais me surveiller de loin et m’aimer toujours autant !

6-lumos

6. Un livre que tu t’es spoilé de façon intentionnelle

Le tome 2 de La Passe-Miroir de Christelle Dabos en voulant regarder la biographie de Thorn sur Internet…

7-imperio

7. Tu voudrais que tout le monde lise ce livre parce que tu l’as vraiment trop aimé

La Symphonie pastorale d’André Gide qui m’a complètement bouleversée lors de mon année d’Hypokhâgne. Je l’ai offert à plusieurs amies déjà.

8-engorgio

8. Tu aurais voulu que ce livre / cette série ne se termine jamais

Vu qu’on est dans le thème : Harry Potter de J-K Rowling… Ce monde magique a encore tellement de choses à nous dévoiler…!!

9-wingardium-leviosa

9. Un livre avec une fin marquante ou un message important

Les Dix petits nègres d’Agatha Christie. Je me rappelle l’avoir lu d’une traite un soir où j’étais seule chez moi vers mes 12-13 ans. J’avais tellement peur que je devais connaître la fin et elle m’avait, heureusement, un peu rassurée !

10-obliviate

10. Tu aimerais oublier que tu as lu ce livre

Aucun car je ne me force jamais à lire un livre si je n’y arrive pas. Quand c’est le cas, je me dis simplement que je n’étais pas encore prête à le lire 🙂

11-anapneo

11. Un(e) auteur(e) qui te sors toujours d’une impasse livresque (baisse de lecture)

J-K Rowling, sans hésiter.

12-jelly-legs-jinx

12. Un(e) héro(ïne) sur qui t’as un crush

Ça ne m’arrive plus maintenant mais quand j’étais adolescente c’était Edward Cullen dans Twilight de Stephenie Meyer. So cliché…!

13-aresto-momentum

13. Un livre qui a fait que tu as tout arrêté pour pouvoir le lire

Noël dernier, on m’a offert Charlotte de David Foenkinos et je me suis mise sur un côté et ai passé ma journée à le lire.

14-crucio

14. Un livre qui t’as brisé(e) ou qui a été très difficile à lire (sur un plan émotionnel)

Chanson douce de Leïla Slimani (pour lequel j’ai fait un article). Je me suis sentie oppressée pendant ma lecture et j’étouffais.

15-rictumsempra

15. Un livre qui t’as fait rire à gorge déployée

Reviens de Samuel Benchetrit que j’ai eu l’occasion de lire pour le Prix Roman Fnac 2018. Il est sorti le 16 août 2018 et, c’était la première fois que je riais autant devant un livre.

16-expelliarmus

16. Un livre que t’as eu envie de balancer

Aucun car je ne me force jamais donc je n’arrive jamais au moment où je suis blasée/énervée par le livre…

17-portus

17. Un monde livresque que tu voudrais visiter

Harry Potter évidemment. Et, si je pouvais y vivre, ce serait avec joie ! Mais, il y a aussi Le Seigneur des Anneaux où les lieux sont magnifiques…

18-stupefy.png

18. Un livre avec un retournement de situation ou une fin choquante

Le Cercle de Bernard Minier. Je n’avais pas du tout vu venir la fin !

19-avada-kedavra.png

19. La mort d’un personnage qui t’as brisé(e)

Les deux personnages dans Romeo et Juliette de Shakespeare (même si j’avais beau le savoir avant d’entamer ma lecture)…

20-finite-incantatem

20. La meilleure conclusion d’une série

Je dirais Nana d’Ai Yazawa d’après mes souvenirs de pré-adolescente.

 

J’ai adoré faire un tag! Surtout un sur HP ❤

Si vous comptez faire ce tag (ou que vous l’avez déjà fait), laissez un commentaire pour que j’aille voir vos réponses sur votre blog !

Léa

Le Songe d’une nuit d’été – Shakespeare

 

12523829_10208871855374962_3124553096366363574_n

Résumé :

La pièce se passe dans l’antique ville d’Athènes et une forêt proche, à quatre jours du solstice d’été, le 1er mai. Deux jeunes aristocrates, Lysandre et Hermia sont amoureux mais le père d’Hermia veut la marier à Démétrius qu’elle n’aime pas. Alors que sa meilleure amie, Héléna, est amoureuse de Démétrius, ce qui n’est pas réciproque.
Une nuit Lysandre et Hermia quittent Athènes pour aller se réfugier chez la tante de Lysandre. Alerté par Héléna, Démétrius les suit et Héléna le suit à son tour. Or, trompés par les ombres de la nuit, les quatre jeunes gens se perdent dans la forêt…

Obéron et Titania, le roi et la reine des fées, ont rassemblé toute leur cour dans la forêt : les deux souverains se disputent et finissent par se séparer, en colère. Obéron jure de se venger de l’entêtement de Titania qui refuse de céder à sa demande…

Mon avis :

En me baladant dans mon musée préféré de Toulouse, je suis tombée amoureuse d’un des tableaux dans la salle rouge : La folie de Titania de Paul Gervais (tableau que vous voyez sur l’image de présentation). Après avoir fait des recherches sur ce tableau, j’ai su que c’était la représentation d’une des scènes de la pièce de théâtre Le Songe d’une nuit été de Shakespeare.

Je me suis donc dépêchée d’aller à la petite librairie près de chez moi pour m’acheter cet ouvrage. Il n’y avait qu’un exemplaire et en version bilingue. Je l’ai acheté et l’ai dévoré le soir même.

J’ai toujours plutôt aimé lire des pièces de théâtre, c’est rapide, dynamique et généralement les didascalies nous permettent de bien mettre en scène dans notre tête.

Shakespeare nous fait entrer dans un monde féérique et très poétique où des personnages ont des têtes d’ânes. Ce monde est totalement confus où les amours se croisent…

J’ai énormément adoré lire cette pièce mais je souhaite voir une représentation théâtrale. J’attends que le TNT la rejoue…

Note : ★★★★★

Vous l’avez lu ? Vu au théâtre ou l’interprétation cinématographique ? Dites-moi en commentaire 😉

Léa

Chanson douce – Leïla Slimani

_chanson_douce____pourquoi_faut_il_absolument_lire_leila_slimani___5213

Résumé :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

Mon avis :

Noël 2016, mes parents m’offrent ce livre. J’en avais déjà entendu parlé vu qu’il avait remporté le prix Goncourt mais étant en pleine période de partiels, je n’y avais pas réellement prêté attention. Pendant que je lisais la quatrième de couverture, mes parents me disent qu’ils ont tout de suite pensé à moi car il s’agit d’une avocate qui embauche une babysitter et je suis actuellement en master 2 de droit et travaille à côté en tant que nounou. J’ai été touchée mais j’ai vite déchanté en lisant la première phrase du roman :

Le bébé est mort.

Aussi simple que ça : sujet verbe complément. [Ça ne vous rappellerait pas par hasard un certain roman qui commence par : « Aujourd’hui, maman est morte. » Bref, ce n’est pas le sujet mais ce sont, en tout cas, deux livres que j’ai beaucoup aimés.]

J’espérais donc ne pas avoir la même vie que ces personnages !

Avec cet incipit brut, Leïla Slimani nous dévoile la chute et je m’étais dit que ça pouvait être à double tranchant : soit très décevant car on connaissait déjà la fin soit génial car elle saurait rendre l’histoire intéressante car le reste du récit est une analepse qui nous amène jusqu’au jour du drame. En tout cas, ça avait piqué ma curiosité. J’ai donc commencé à lire le livre à 10 heures un dimanche pour le finir à 16 heures…

C’est d’abord l’histoire d’une famille bobo parisienne où, après la naissance de leur deuxième enfant, la mère veut retrouver son travail d’avocate. Or, son mari est monopolisé par son travail et il faut donc engager une nounou pour s’occuper des deux enfants. Ils font un casting et tombent sur Louise. Ils sont de suite conquis et l’engagent. Elle a tout pour faire une bonne babysitter et n’importe quel parent en serait ravi mais, peu à peu, la dépendance s’instaure : elle part en vacances avec eux, elle reste dormir et finalement, ils ne peuvent plus s’en passer et c’est Louise qui passe la plupart de son temps avec les enfants. On le voit dans le récit où les parents sont quasi-absents. Et petit à petit, tout devient gênant : la baby-sitter omniprésente, les parents absents, leur dépendance, etc.

Leïla Slimani a su instaurer cette gêne, cette oppression. Je me souviens l’avoir lu et m’être sentie tellement dérangée (cf. la scène du poulet pour ceux qui l’ont lu) que j’ai du poser le livre quelques minutes. Ce qui est étonnant c’est qu’on connaît très peu de choses sur cette femme, Louise, et ça en devient insupportable. Peu de livres m’ont mise dans des états comme ça. On remet en question nos perceptions et les images que les gens nous renvoient. Car c’est bien ça dont il est question ici : quelle image reflète-t-on aux yeux des autres ? Ce qui m’a fait peur c’est que cette Louise est totalement dérangée et elle le cache si bien même si l’autrice nous dévoile, par des actes, sa folie. Et, finalement, on se dit qu’on aurait pu facilement se retrouver à la place des parents.

J’ai donc été conquise et emprise par le livre. Mais passé cette euphorie, j’ai été déçue à la fin. J’ai été laissée avec un goût amer. Je n’ai aucune réelle explication mais c’est une sensation. Peut-être parce qu’on reste sur des questions, peut-être que même en sachant la fin, je m’attendais à autre chose inconsciemment..? Je n’en sais rien. Finalement, je m’étais trompée ce n’était ni totalement décevant ni totalement génial. Ce qui est dommage car j’ai trouvé ça génial jusqu’à ma déception à la fin.

En attendant, je conseille ce livre malgré la déception finale car on en devient addict dès les premières pages et que surtout il vient de sortir en format poche !

Note : ★★★☆☆

Vous l’avez lu ? Si oui, avez-vous ressenti cette déception aussi ? Je serais ravie de lire vos commentaires 😉

Léa