Le parfum de l’hellébore – Cathy Bonidan

716vltBbruL

Titre VF : Le parfum de l’hellébore
Autrice : Cathy Bonidan
Editeur : Points
Date de publication : 10 janvier 2019
Genre : Fiction
Format : Papier
Nombre de pages : 312 pages
Prix : 7,50€

Résumé :

Anne a été envoyée à Paris pour travailler dans le centre psychiatrique que dirige son oncle. Au début des années soixante, les traitements en sont encore à leurs balbutiements. Anne observe le comportement étrange d’un jeune garçon de 11 ans, Gilles, que tout le monde surnomme « le débile ». Elle envoie ses impressions à sa meilleure amie au travers de lettres clandestines. Pourquoi leur correspondance est-elle interdite ? Et pourquoi Anne a-t-elle été forcée de s’éloigner des siens ?

Au centre, elle fait la rencontre d’une jeune anorexique, Béatrice, avec qui elle se lie d’amitié. Ensemble, elles remarquent ce que tout le monde semble ignorer : auprès du jardinier de l’hôpital, Gilles, qui est en réalité atteint d’autisme, cesse ses crises. Il prononce même ses premiers mots. Mais le monde psychiatrique en décidera autrement.

Des années plus tard, Sophie, étudiante en psychologie, tombe sur le journal de Béatrice et n’aura de cesse que de comprendre ce qui est arrivé à chacun. Pourquoi le journal de Béatrice s’arrête-t-il brutalement l’été de ses quatorze ans ? Qu’est devenu Gilles ? Anne et le jardinier parviendront-ils à sauver les deux enfants ?

Mon avis :

J’ai aujourd’hui à cœur de vous parler du premier livre de Cathy Bonidan, Le parfum de l’héllebore. Pour tout vous avouer je ne connaissais ni ce livre ni cette autrice mais en parlant à mon travail, une collègue m’a dit que cette lecture me plairait énormément car nous avons des goûts littéraires similaires et elle-même avait beaucoup aimé. J’ai bien fait de l’écouter car je suis allée cette semaine prendre son deuxième roman.

J’ai un attrait particulier pour les écritures personnelles comme les journaux et les lettres. En effet, il y a deux livres qui ont été importants dans ma vie de lectrice : L’herbe bleue de Béatrice Sparks, le journal intime d’une jeune droguée, et le roman épistolaire Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Je ne pouvais donc qu’être comblée avec ce livre de Cathy Bonidan qui mêle à la fois des chapitres sous forme journal et d’autres sous forme de lettres. J’ai été époustouflée par la capacité de l’autrice à s’approprier ces genres avec tant de facilité et de simplicité. Ce qui est d’autant plus étonnant c’est qu’on ne s’attend pas du tout à ça en lisant la quatrième de couverture.

Je me suis très vite attachée aux deux personnages, Anne et Béatrice, qui sont à l’origine de ce journal et de ces lettres. Je voulais arrêter le temps pour pouvoir lire et passer le plus de temps avec elles. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas ressenti ça lors d’un lecture.

L’autre talent de cette écrivaine est qu’elle arrive à mêler différentes époques et divise son oeuvre en deux. La première partie à la fin des années 50 écrite sous forme de lettres et de journal où on trouve Anne et Béatrice qui observent et analysent le jardinier et l’autiste Gilles tout en évoquant leurs problèmes personnels. La deuxième partie se passe aujourd’hui où on suit Sophie, étudiante en psychologie qui tombe sur ces lettres et ce journal et tente d’en faire un roman, et est écrite sous forme classique.

J’ai été très déçue de quitter la première partie et avais du mal à retrouver, durant ce second temps, les fortes émotions que j’avais pu ressentir… Même si cela permet d’avoir un autre point de vue plus objectif du centre psychiatrique. Anne et Béatrice, elles, ne racontent que de façon totalement subjective ce qu’elles vivent.

Malgré cette petite déception, ce livre très court fait parti des plus beaux livres que j’ai pu lire depuis cette année et a frôlé le coup de coeur. Il reste un petit plaisir où beaucoup de sensations sont transmises par l’autrice et où on nous tient en haleine…

Note : ★★★★☆

Avez-vous lu ce livre ? Ou un autre livre de Cathy Bonidan ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

Léa

PS : si vous non plus ne saviez pas ce qu’était l’hellébore, il s’agit d’une plante qu’on utilisait durant l’Antiquité car elle était considérée comme un remède contre la folie.

3 réflexions au sujet de “Le parfum de l’hellébore – Cathy Bonidan”

Répondre à Eleberri Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s