Prix BD des étudiants

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un prix littéraire auquel j’ai participé en tant que jurée : le prix de la bande dessinée des étudiants.

Fidèle jurée depuis deux ans du prix du roman des étudiants, j’ai voulu continuer l’aventure avec le nouveau prix BD des étudiants créé cette année.

838_fc_prixbdetudiant_coverfacebook_820x461

Qu’est-ce que ce prix ?

Il s’agit d’un prix littéraire organisé par France culture qui récompense une bande dessinée d’un auteur émergent c’est-à-dire n’ayant pas plus de trois bandes dessinées publiées de son actif.

Les cinq oeuvres ont toutes été publiées entre septembre 2019 et mai 2020 et sont sélectionnées par France culture avant d’être soumises au vote des étudiants-jurés.

Le grand gagnant aura alors le plaisir d’être l’invité de l’émission Rayon BD, une émission de France culture consacrée à la bande dessinée, produite et animée par Victor de Macé de Lépinay.

Quelles sont les conditions de participation ?

Comme pour le prix du roman des étudiants, il faut être étudiant en France, remplir un formulaire et envoyer une courte critique de BD.

Quelles sont les dates à retenir ?

  • Du 15 avril – 15 mai 2020 : période de candidatures et annonce de la sélection
  • Du 15 mai au 7 juin 2020 : période de lecture, échanges et vote
  • 8 juin 2020 : Proclamation du résultat
  • 28 juin 2020 : Emission spéciale avec le lauréat dans Le Rayon BD

Quelles sont les BD sélectionnées ?

  • Morveuse de Rebecca Rosen

« La mère de Julia se morfond depuis toujours dans l’auto-apitoiement. Cette sensation étouffante de n’être pas grand chose a peu à peu colonisé jusqu’au corps de Julia, qui se gratte compulsivement les narines chargées de mucus depuis l’enfance.

Partie à Bruxelles pour suivre des études artistiques, elle voit bien qu’elle ne ressemble en rien à tous les autres étudiants qui peuplent son école d’art. Tout ce qu’elle touche lui semble devenir triste, gluant et amer. Entourée de gêne et de silence, elle n’a en plus, après le décès de sa mère, pas les moyens de payer sa part de loyer. C’est alors, au hasard d’un concert, qu’elle rencontre les membres d’un collectif féministe qui vont faire basculer son existence. Julia plaque le peu qu’il lui reste pour les rejoindre dans un squat et embrasser leur mode de vie radical, marginale parmi les marginaux. Avec elles elle veut agir politiquement, mais aussi danser, boire, tomber amoureuse et peut-être enfin, lutter contre autre chose que ses propres démons. »

Mon avis : Que ce soit les dessins ou l’histoire, je n’ai pas du tout accroché. J’ai trouvé à certains moments la construction des cases assez intéressantes avec ce jeu de couleurs mais jamais au point d’être très emballée.

  • Baume du tigre de Lucie Quémener

« Dans une famille d’immigrés asiatiques, trois générations de femmes tentent chacune à leur manière de fuir le poids des traditions, abandonnant la protection du clan, pour conquérir leur liberté. »

Mon avis : Quel plaisir que la lecture de cette BD ! On suit les aventures de quatre soeurs qui vivent avec leur mère, leur tante, leur oncle et leurs grands-parents. On s’aperçoit qu’elles suivent les pas de leurs ancêtres féminins ayant une volonté de s’émanciper des traditions et des choix imposés. Un véritable petit bijou à lire ! Si vous voulez retrouver les premières cases de la BD, c’est par ici !

  • Mon premier rêve en japonais de Camille Royer

« Pour son premier récit en bande dessinée, Camille Royer revient sur son enfance.
Sa mère, d’origine japonaise, lui inculque sa culture. La petite Camille apprend (laborieusement) les kanjis et les hiraganas et, chaque soir, sa mère lui lit un conte japonais. L’imaginaire de cette enfant turbulente et rêveuse s’enfonce petit à petit dans les méandres de ces histoires qui viennent perturber son quotidien. »

Mon avis : Il s’agit de ma deuxième BD préférée du prix. Une petite pépite qu’on n’a pas envie de lâcher jusqu’à la fin de la lecture où Camille, le personnage principal, est très attachante.

  • Espèces invasives de Nicolas Puzenat

« Tamaris, jeune ornithologue française, vient d’atterrir à Buenos Aires. Elle est invitée, avec six autres scientifiques internationaux, à participer à un colloque d’une semaine sur les espèces invasives. Ils sont logés dans un vieil hôtel du centre-ville au charme suranné, et tout se passe pour le mieux… si ce n’est qu’aucun d’eux n’arrive à trouver le sommeil. Ni la première nuit, ni la deuxième. Et voilà que sur toutes les chaînes, une information catastrophe tourne en boucle… Le Monde entier est frappé du même mal étrange : plus personne n’arrive à dormir. Combien de temps peut-on vivre sans sommeil ? C’est sous cette terrible interrogation, que le monde vire peu à peu dans le chaos… »

Mon avis : Les dessins et le thème sont vraiment plus qu’intéressants mais n’ont pas réussi à me charmer autant que ça aurait pu l’être. En effet, la fin m’a semblé très brutale et finalement sans aucun explication, ce qui m’a beaucoup perturbée… Vous pouvez retrouver les premières cases sur le blog.

  • Longue vie de Stanislas Moussé

« Il était une fois un monde pacifique, où les hommes vivaient en harmonie avec la nature et les bêtes. Un beau jour, une armada d’êtres mi-hommes mi-bêtes débarque, pillant tout sur son passage. Un berger, dont la famille a été massacrée, réclame vengeance. C’est pour lui le début d’un long périple où l’attendent des ennemis toujours plus monstrueux et des périls toujours plus effroyables…

Dans Longue vie se déploie un style foisonnant qui peut se rapprocher de celui de Sophie Guerrive ou de Christophe Hittinger. Longue vie : œuvre atypique, composée de dessins réalisés au rotring. Singulière, précise, chaotique, chaque page est une géographie où voyage le regard du lecteur. « 

Mon avis : Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris car il s’agit d’une BD muette. Cependant, cela ne m’a pas empêché de passer un bon moment, de sourire devant certains dessins et de ne pas voir les pages défiler.

Mon vote ?

J’ai voté pour la très belle BD Baume du tigre qui m’a énormément charmée…!

Vous savez désormais tout sur ce prix et nous saurons demain qui sera le grand gagnant.

Très belle soirée,

Léa

4 réflexions au sujet de “Prix BD des étudiants”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s