Comme un chant d’espérance – Jean d’Ormesson

94267495_722122681887106_9045143607173971968_n

Titre : Comme un chant d’espérance
Auteur : Jean d’Ormesson
Editeur : Folio
Date de publication : 12 juin 2014
Genre : Essais
Format : Papier
Nombre de pages : 123 pages
Prix : 6,90 €

Résumé

« Il y a quatorze milliards d’années, une explosion se produit. En naissent les étoiles, les galaxies, le Soleil et la Lune, la Terre, la guerre du feu, l’acropole d’Athènes, la Grande Muraille de Chine, les Confessions de saint Augustin, Le Songe de sainte Ursule par Carpaccio et Le Songe de Constantin par Piero Della Francesca, La Cantate du café de Bach et La Vie parisienne d’Offenbach. J’écris ces mots. Et vous les lisez. Le monde s’est mis en marche. Que s’est-il donc passé? »

Jean d’Ormesson tente avec gaieté de percer le mystère du rien, c’est-à-dire du tout. Ravissements et surprises sont au rendez-vous de son épatante entreprise.

Mon avis

J’ai ce petit livre depuis plusieurs années maintenant dans ma bibliothèque. Il m’avait été offert à Noël, j’aimais beaucoup la couverture mais le résumé ne m’emballait pas plus que ça. J’avais l’impression que c’était beaucoup trop érudit pour moi. Le confinement a finalement eu raison de moi et m’a poussé à le lire!

Tout d’abord, il faut savoir que c’est le premier livre de Jean d’Ormesson que je lis (et je pense que ce ne sera pas le dernier!) et que malgré le fait qu’il soit court et très rapide à lire, il est rempli de réflexions que je ne saurais résumer ici. En effet, on entre dans ses questionnements, ses pensées et sur son idée qu’il y a un rien qui est aussi un tout.

L’auteur revient à nos origines, le Big-Bang, et réfléchit à la seule question qui, pour lui, est celle que l’on doit se poser : Dieu existe ou n’existe pas ? Il commence par nous indiquer que, scientifiquement, il est impossible d’aller au-delà de la date du Big-Bang et qu’on qualifie cela du Mur de Planck. Il se pose donc la question de savoir comment on est passé du rien (avant) au tout (après) c’est-à-dire notre monde où il existe un espace et un temps qu’on ne sait d’ailleurs pas qualifiés. Voici les premières lignes de son ouvrage qui permettront peut-être de mieux comprendre.

J’ai apprécié la manière dont Jean d’Ormesson nous plonge dans ses pensées. Il permet à tout en chacun de pouvoir s’élever à sa réflexion de manière si simple, de nous faire réfléchir et se mettre à un pied d’égalité avec lui. Ce livre peut donc être lu par tout le monde ; autant par ceux qui n’auraient jamais abordé ces questions ou qui n’auraient pas pu les matérialiser de cette manière ou même ceux qui ont commencé à y réfléchir et qui voudraient lire d’autres manières de penser.

Plus encore, l’auteur nous apprend à nous émerveiller par ce monde qui nous entoure, par la chance que nous avons d’exister, à s’interroger sur les origines de l’univers, à se poser la question de Dieu, à nous ancrer dans le présent, à sortir de notre zone de confort et voir plus loin et plus haut.

Il y a incontestablement de la beauté dans son écriture et dans ses pensées et on ressort de cette lecture à la fois plus intelligent et à la fois bouleversé. Je ne sais donc pas comment une simple chronique pourra faire ressortir ce mélange d’émotions. Il faut donc le lire, réfléchir et le relire pour reréfléchir !

Note : ★★★★☆

Connaissez-vous cette oeuvre ? L’avez-vous lue ? Ou avez-vous lu un autre ouvrage de Jean d’Ormesson ? Dites-moi tout en commentaire !

Léa

6 réflexions au sujet de “Comme un chant d’espérance – Jean d’Ormesson”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s